Réussir son rendez-vous clientèle

Si l’habit ne fait pas le moine et qu’il faut laisser les gens s’exprimer avant de juger du futur d’une relation, la réalité est qu’on peut faire des impairs pris par le stress.
Lors d’un rendez-vous clientèle pour éviter le ridicule et rester légitime je vous propose de travailler sur 5 points incontournables pour développer une bonne relation.

1) Soignez votre entrée
Un bonjour souriant avec une poignée de main ni trop molle ni trop dure et une implication ressentie permet de réussir votre entrée en 3 secondes et de poser l’atmosphère.

Rien de pire que de sentir son interlocuteur qui fait les choses mécaniquement sans entrain et regardant ailleurs.
Ou encore, celui qui vous broie la main pour vous dire qu’il est sur de lui ?!…

Homme mal habillé

2) Soignez votre tenue
Le style peut être simple mais surtout ne dépareiller pas vos vêtements et éviter les couleurs qui ne vont pas ensemble.

Vous n’y connaissez rien en harmonie des couleurs ? Pas grave, privilégiez des tons neutres. Dans le même ton de la tête aux pieds, vous serez toujours « SMART ».

Selon votre activité, il existe sans doute des codes vestimentaires. Observez autour de vous pour éviter la faute de goût qui retiendra l’attention de votre client au lieu de vos paroles.

3) Ecoutez votre client pour l’aiguiller
Ne monopolisez pas la parole.
Ecoutez activement votre client. C’est-à-dire posez des questions pour relancer et/ou vérifier que le point abordé est compris, partagé ou acté avant de passer au suivant.

 

4) Prenez votre place
Ça ne signifie pas prendre toute la place mais bien prendre sa juste place. Il ne s’agit pas de s’effacer devant l’autre et, en même temps, ne soyez pas trop envahissant non plus.

5) Cadrez
Un rendez-vous clientèle se prépare bien sûr. N’oubliez pas d’envoyer votre ordre du jour. S’il est accepté, pendant votre réunion restez sur cette « feuille de route » et cadrez la en rappelant l’ordre du jour.
S’il y a trop de digressions, le rendez-vous ne sera pas efficace et vous risquez de perdre du temps.
Si vous voyez un autre sujet ressortir préférez reprendre rendez-vous ou faire un point téléphonique ultérieur dessus. Recadrez par rapport à votre ordre du jour. Remettez en avant les priorités avec les résultats attendus afin de ne pas vous noyez dans les demandes tout azimut.
Après le rendez-vous, n’oubliez pas d’envoyer un compte-rendu, même sommaire, avec les décisions prises et les actions à mettre en place.
Ce sera un point de départ pour le rendez-vous suivant.

Quel temps passer sur les réseaux ?

Quand je vous dis réseaux vous pensez quoi ?

LinkedIn, Viadeo, Twitter, Facebook…

Les entrepreneurs me demandent tous un site web, une page Facebook et une page LinkedIn a minima. Mais pour en faire quoi ?

Selon le métier, le service, le produit qu’ils proposent tous ces canaux de communication ne sont pas incontournables.

Alors oui, il faut être au courant et dans son temps, mais les réseaux physiques sont aussi importants que les réseaux sociaux digitaux, surtout pour faire du business.

Ainsi, il peut être intéressant d’avoir 3 types de réseaux :

  • 1 sur son métier ou de son ancienne école
  • 1 sur de la réflexion, think thank
  • 1 sur sa passion, une association…

2013_twitter_etude

Si on veut des résultats, il faut consacrer 5 % de son temps chaque semaine à animer ses réseaux. Forcément au-delà de 3, ça devient ingérable ou alors c’est dans une optique de bénévolat et pas de business.

On tisse des liens avec sensiblement 15% des personnes rencontrées dans ces réseaux même si on a 85% de promesses de suites. Aussi multipliez les canaux dans votre prospection commerciale.

Si vous faites du e-commerce, là vous avez tout intérêt à avoir une démarche de community management pour vous faire de la notoriété digitale, vous apporter des fans et vous aider dans le développement de votre portefeuille client. Il faut ramener les flux vers votre boutique en ligne.

Demandez nous conseil si vous hésitez, nous étudierons avec attention votre problématique :  contact@raspberryagency.com

Anniversaire : déjà 1 an

Et oui Raspberry Agency a un an aux yeux de l’Etat aujourd’hui ! Jour où nous avions reçu notre KBis !

Mais justement, comment comptent les entrepreneurs pour parler de leur entreprise ?
Il y a ceux qui murissent l’idée dans leur tête depuis toujours et qui la voit éclore un jour.

Il y a ceux qui y pensent un an avant et mettent ensuite tout en oeuvre pour que le dépôt de la demande de KBis ne soit plus qu’une formalité.

Il y a aussi tous les entrepreneurs qui fondent une boîte après une formation pour reconversion professionnelle (on compte à partir du jour de la formation ?)

Il y a enfin ceux, et je ne suis pas exhaustive, qui profitent d’un plan de départ accompagné de leur entreprise et ont généralement entre 6 et 9 mois pour monter leur projet.

En tout cas merci à tous de nous soutenir depuis juillet 2012 quand l’idée a germé.

Merci à nos 18 clients qui nous ont déjà fait confiance !

To be continued…

Pensée positive

Je voulais vous faire partager ces principes de la pensée positive qu’on retrouve sur de nombreux sites d’éveil, de sagesse car ce n’est pas tant un « truc » pour illuminé ou personnes vivant en dehors du monde, mais bien pour tout un chacun. Ce n’est pas difficile à mettre en place et ça ne requiert pas de mise en condition longue.

Je suis convaincue que dans notre vie, avec notre propre environnement professionnel ou personnel, en s’appliquant régulièrement ces principes, nous vivons mieux et surtout pouvons garder le recul nécessaire pour appréhender les situations. En tous cas moi, dès que j’y pense et que je le met en pratique, je me sens plus légère et plus créative dans mon quotidien. C’est tout ce que je vous souhaite.

Pensez moins, Ressentez plus
Boudez moins, Souriez plus
Parlez moins, Ecoutez plus
Jugez moins, Acceptez plus
Regardez moins, Faites plus
Plaignez-vous moins, Appréciez plus
Angoissez moins, Aimez plus

Aujourd’hui, j’apprécie plus, et vous ?

La communication comme investissement

En accompagnant les entrepreneurs dans leur création d’image de marque, j’observe que l’investissement sur la communication est toujours difficile à être entendu.

En effet, les dirigeants des TPE ont des contraintes budgétaires et financières qui font qu’ils considèrent souvent cela comme une dépense plutôt que comme un investissement.
Soit c’est un investissement sur un temps long et pourtant…

Une marque doit faire régulièrement parler d’elle pour continuer à faire rêver sinon elle perd de la valeur.

D’ailleurs, les entrepreneurs pensent souvent aux outils de communication pour le lancement de leur société ou d’un nouveau produit mais peu ont pris le temps de réfléchir à leur stratégie de communication en amont (les moyens avant la vision…) et de la continuité de leur communication à assurer tout au long de la vie de leur entreprise.

Travailler cette vision globale avant tout et pouvoir la réajuster tous les trimestres au démarrage de son entreprise permet de rester au plus juste des besoins de nos clients, de ne pas faire trop de stocks et de ne pas perdre trop d’argent. On peut ainsi changer rapidement un produit qui ne fonctionne pas, supprimer un service peu utilisé, revoir un prix de vente, on est réactif.

Ensuite, le dirigeant s’appuiera sur un plan de communication opérationnel pour produire les actions de communication validées, les planifier et les budgéter.

Il ne faut pas oublier qu’une marque doit susciter l’enthousiasme du client.

Mais quel client ?

Là encore, il faut prendre le temps de se poser pour définir sa cible clientèle, puis les arguments à mettre en face de chaque cible si la palette est large.

Et aussi, selon ses produits vendus, il s’agit d’anticiper sa notoriété sur ses futurs acheteurs en ne négligeant pas la génération Y.

Comment être une marque irrésistible ?

TNS Sofres a réalisé une étude pour le magazine Stratégies sur les facteurs qui rendent irrésistibles une marque.

Ils sont au nombre de 8 :

  1. Le savoir-faire
  2. La dynamique
  3. La différenciation
  4. L’émotion
  5. La symbolique
  6. La cohérence interne
  7. L’alignement
  8. L’unité

Vous pouvez retrouver l’article complet dans le Stratégies n°1761 du 20/03/2014.

Capture d’écran 2014-03-29 à 10.54.08

Ce qu’il faut retenir, et qui est en cohérence avec les tendances déjà étudiées dans ce blog, c’est que les consommateurs ont besoin d’authenticité et pas obligatoirement de produits en rupture, innovants.

Le discours des marques doit être vrai et des preuves régulières en interne comme à l’externe sont de plus en plus nécessaires pour faire la différence.

Power Starter III : les lauréates 2014

Ça y est, les résultats sont là !
Raspberry Agency s’engage auprès des femmes e-entrepreneuses. 
2014-02-06_PS_logos
Parrain de la troisième édition de Power Starter, organisé par le réseau des businesswomen du net, les Cyberelles, nous sommes ravis et fiers de créer l’image de marque du projet lauréat qui en aura le plus besoin.
Les 3 jeunes finalistes des quartiers sont déjà très tenaces et talentueuses.
2014-02-06_PS_podium_RA
Les e-projets lauréats sont sur des thématiques porteuses et bien distinctes avec en commun la volonté de personnaliser au maximum les conseils et de considérer les besoins des clients plutôt que d’être orienté offre.
2014-02-06_PS_laureates_projets
La gagnante est Joëlle Travers avec le projet Myse qui propose de créer des kits beauté personnalisés sur internet. Félicitations !
C’est un bel événement où les qualités de coeur sont aussi importantes que les qualités professionnelles. Bravo à ces demoiselles motivées !
Nous serons là pour vous accompagner dans le développement de votre projet.

Chiffres clés : investissements publicitaires

L’Institut de recherches et d’études publicitaires (IREP) réalise chaque année la mesure du Marché Publicitaire Français.

Pour les 3 premiers trimestres 2013, on relève des investissements stables dans la radio (+0,1%) contre un recul des investisements publicitaires sur tous les autres médias :
– 5% en TV
– 8,6% dans la presse
– 19,9% dans le cinéma
La radio est moins chère et inspire confiance aux annonceurs en période de crise.
Bien sûr il faudra surveiller internet.

ZenithOptimedia (Publicis) a remporté 600 millions d’euros bruts de nouveaux budgets en 2013.

+ de 60% des américains font confiance aux publicités dans la presse écrite.
– de 40% des américains font confiance aux publicités sur internet et les réseaux sociaux.

statistiques copie

Chiffres clés : utilisation des réseaux sociaux

Aujourd’hui pour créer ou refondre son image de marque, les entrepreneurs pensent qu’il est incontournable d’avoir son site internet et d’utiliser les réseaux sociaux.
Attention, ce n’est pas aussi simple.

Ça dépend du domaine d’activité bien sûr, et aussi de ce qu’on a à dire, à quelle fréquence, où le dire pour que cela porte le plus ?

Une étude de Vanksen nous offre une infographie très claire sur la place des réseaux sociaux dans le monde et la part en France afin de nous permettre d’affiner les stratégies de communication.

Capture d’écran 2014-01-08 à 08.09.10

2014 : l’année de l’envol

Raspberry Agency vous souhaite tous ses voeux de joies et de réussite pour 2014 !

Que les graines que vous avez planté en 2013 éclosent en 2014 pour vous apporter de beaux projets.
Pas de bonnes résolutions pour la nouvelle année, nous vous souhaitons de bien continuer sur votre lancée car vous avez déjà tous les atouts en main.

L’année 2014 sera donc l’année de notre envol et de votre fructification.